Courtier immobilier

Le courtier immobilier assiste, conseille et aide ceux qui souhaitent acheter un bien immobilier tels que les primo-accédants et les investisseurs locatifs à obtenir un financement pour leur projet. Ce professionnel en opération de banque aide de nombreux ménages à devenir propriétaires de leur résidence principale.

Ceux qui aspirent à trouver une meilleure orientation professionnelle peuvent choisir le métier de courtier en prêt immobilier car c’est un travail valorisant, passionnant et bien rémunéré. Ce guide propose une information complète sur le métier de courtage en prêt immobilier pour les personnes à la recherche d’un métier qui recrute.

Le métier de courtier immobilier

courtier immobilierLe courtier immobilier est classé parmi les intermédiaires en opération de banque et de service de paiement (IOBSP). Il travaille dans le secteur de la finance, mais son vrai rôle est d’aider les acquéreurs d’un bien immobilier à financer leur acquisition grâce à l’obtention d’un prêt immobilier. C’est un travail indispensable dans le secteur de l’immobilier. C’est également un métier en plein essor car presque 10 millions de ménages français sont des locataires alors que tout le monde rêve de devenir propriétaire de leur résidence.

Le métier est basé sur la négociation. En effet, le courtier immobilier est avant tout un intermédiaire. Il met en relation un demandeur de crédit qui cherche un financement pour son projet immobilier et un organisme prêteur (banque ou établissement de crédit) apte à offrir un prêt. Chacune de ces entités doit bénéficier d’une relation gagnant-gagnant. D’un côté, l’emprunteur a besoin d’un prêt avantageux avec un taux d’intérêt moins cher et des conditions de crédits plus souples alors que de l’autre côté la banque cherche un client solvable et fiable pouvant rembourser le prêt à l’échéance et dans les conditions prévues. Il s’engage donc à protéger l’intérêt de chacun sans conflit d’intérêt. Il convient de rappeler que le courtier est rémunéré selon le nombre de dossiers concluants.

Pour mener à bien son travail, il entre en relation avec plusieurs banques. Il met ces dernières en concurrence afin de pouvoir sélectionner les prêts aux meilleurs taux pour ses clients. Il prospecte également des clients solvables pour le compte des banques avec qui il collabore.

Les missions d’un courtier immobilier

courtier immobilier clientsLe courtier en prêt immobilier travaille au lieu et place de ses clients. Il mène en leur nom les démarches nécessaires pour obtenir un prêt immobilier. Pour cela, il prend rendez-vous avec ses clients. Il réunit et étudie leur dossier. Il se charge aussi d’envoyer ceux-ci chez plusieurs banques et entame les négociations.

Dans la première phase de son travail, le courtier immobilier joue le rôle de conseiller. Il accompagne son client et l’aide à monter son dossier. Il étudie le profil de chaque emprunteur afin de leur proposer le crédit adapté à leur situation (revenus, capacité de remboursement, situation professionnelle, taux d’endettement, garanties, etc). Dans un second temps, il endosse le rôle de mandataires. En d’autres termes, il effectue les négociations auprès d’une banque afin que l’emprunteur bénéficie d’un financement pour son projet immobilier dans les meilleures conditions possibles.

Avantage d’un courtier

courtier immobilier femmeCe métier est une profession en plein développement. Les primo-accédants se fient à l’expertise du courtier pour les aider dans leur quête du financement de leur résidence principale. Nombreux sont les situations qui favorisent l’essor du métier de courtier. Citons entre autres la politique gouvernementale en faveur de l’accès au logement, les projets urbains de création d’éco-quartiers, la demande croissante en matière de logement, la prospérité des constructeurs et promoteurs immobiliers, etc.

Il s’agit également d’une profession bien rémunérée. Un courtier salarié qui travaille dans un cabinet de courtage gagne environ 2000 € par mois au début de sa carrière. Son salaire peut évoluer en fonction de son rendement et de sa place au sein de l’agence. Un courtier indépendant ou qui travaille au sein d’un réseau peut gagner jusqu’à 7000 € par mois s’il excelle dans son travail. À noter également qu’un courtier en prêt immobilier, qui réussi à valider 4 demandes de prêt d’un montant de 150 000 € chacune, peut toucher 6000 € de commissions.

Le cursus d’un courtier en prêt

Les titulaires d’un diplôme de Bac + 2 dans le domaine de la banque ou de l’assurance peuvent prétendre à une carrière de courtier en crédit surtout s’ils ont suivi une filière en négociation et relation client. Le candidat peut suivre également une formation professionnel dans un établissement agrée tel que l’IFIB, l’IFCM et l’ENFI. Ce sont trois des meilleurs centres de formation en courtier en France. Une formation professionnelle de 150 heures est indispensable pour les mandataires exclusifs, c’est-à-dire les personnes qui veulent travailler pour leur propre compte et agir au service de n’importe quel demandeur de prêt. Les mandataires exclusifs, travaillant uniquement pour un établissement bancaire ou un client nommément désigné, suivent une formation de 80 heures.

Le courtage en crédit est un métier réglementé. Pour que son statut soit reconnu, le professionnel doit être inscrit au registre tenu par l’ORIAS et détenir une carte professionnelle.

L’évolution de carrière d’un courtier en prêt

Le courtier immobilier peut travailler au sein d’un cabinet de courtage. C’est le meilleur endroit pour débuter sa carrière et forger son savoir-faire. Au fur et à mesure de son ancienneté et de ses expériences, il peut devenir responsable d’agence. Un autre moyen de booster sa carrière consiste à entrer dans un réseau de courtier immobilier reconnu. En effet, les membres d’un réseau bénéficient de nombreux avantages. En plus de la notoriété du réseau, ils peuvent aussi profiter du partage d’expériences entre eux. Ils disposent également d’un carnet d’adresse de banques très élargi.

Le courtier peut aussi travailler à son propre compte et devenir indépendant. S’il choisit cette voie, il doit constituer un carnet d’adresse bien garni et construire une bonne réputation. Il peut aussi exercer son métier en tant qu’activité secondaire. Le statut de courtier en temps partiel est soumis à quelques conditions. Il ne doit pas mener plus de 20 opérations par an et ses gains ne doivent pas dépasser les 200 000 € par an.

Demande en ligne de crédit immobilier

Envoyez votre demande en ligne pour avoir un prêt au meilleur taux avec les experts Crédit Up :

Demandez votre financement en ligne